Qui n’a jamais allumé une bougie parfumée pour désodoriser sa chambre ou créer une ambiance tamisée ? Et pourtant, saviez-vous que ces bougies aromatisées sont généralement source de pollution pour l’air intérieur ? Dans certains cas, les spécialistes affirment qu’elles peuvent même être nocives pour la santé. Ainsi, de plus en plus de consommateurs cherchent aujourd’hui une solution naturelle pour parfumer son intérieur.

Pourquoi dire adieu aux bougies parfumées de commerce ?

Les bougies parfumées sont généralement fabriquées soit avec de la paraffine soit avec de la cire naturelle (cire d’abeille ou cire végétale). Les produits souvent trouvés dans les rayons des magasins sont ceux contenant de la paraffine et pourtant, il s’agit d’un composant issu du pétrole connu pour sa toxicité. Il arrive même que ces chandelles estampillées « naturelles » ne le soient pas vraiment. En effet, même confectionnées à base de cire naturelle, ces bougies sont bien souvent mélangées avec de la paraffine pour accentuer leur arôme. Certains produits peuvent par ailleurs comporter des composants toxiques comme les colorants, les parfums de synthèse et autres additifs chimiques.

Mais si l’utilisation de ces candles parfumées est aujourd’hui déconseillée, c’est notamment en raison du fait que leur fumée représente un important polluant et nuit à la qualité de l’air dans une habitation. En réalité, lorsque ces bougies se consument, elles dégagent du benzène dont l’exposition intensive peut gravement nuire à la santé. Un usage régulier de ces articles peut donc augmenter les risques d’irritations et, dans le cas extrême, engendrer un cancer.

Afin de protéger votre santé tout en parfumant vos pièces, l’idéal est de fabriquer soi-même ses bougies et bénéficier d’un accessoire 100 % naturel. En plus d’être réutilisables, ces chandelles fait-maison ne nuisent pas à votre santé et respecte l’environnement.

Fabriquer des bougies faites-maison : un geste écoresponsable

De plus en plus conseillées pour leur côté naturel, écolo et réutilisable à volonté, les bougies parfumées fait-maison dégagent moins de résidus nocifs en se consumant. Idéale pour procurer une ambiance parfumée à l’intérieur sans craindre des risques importants pour la santé, une chandelle naturelle est également facile à concevoir une fois que vous avez trouvé les bons ingrédients.

Constituée de récipient, d’eau, d’huile végétale ou de cire naturelle et d’une mèche en tissu, une candle naturelle fait-maison peut également servir d’objet de décoration, car il peut être personnalisé selon vos envies. Dans un souci de recyclage, sachez qu’il est même possible de réutiliser la bougie à vie puisqu’il suffit de remplacer son contenu, ce qui vous fera également des économies considérables sur le long terme.

Outre son avantage écologique, les bougies parfumées fabriquées par soi-même durent plus longtemps et sont donc plus économiques que celles proposées dans les commerces. À titre d’exemple, une chandelle à base d’huile végétale peut rester enflammée durant 24 heures sans interruption. La règle est simple ; plus le contenant comporte une grande quantité d’huile et plus longtemps la bougie brûlera.

Comme toute combustion émet des résidus dans l’air, il convient toujours d’aérer la pièce. Il faudra néanmoins limiter le nombre de chandelles allumées simultanément même s’il s’agit de bougies naturelles.

Comment confectionner des bougies parfumées à base d’huile végétale ?

Si la fabrication de bougies parfumées 100 % naturelle est actuellement si appréciée, c’est grâce à la facilité de l’opération. Pour commencer, il faudra choisir des ingrédients écologiques et naturels. Si vous avez opté pour une huile végétale, sachez qu’une huile alimentaire à base d’arachide, de tournesol ou d’olive fera l’affaire. Afin d’obtenir les arômes, tout dépend de vos envies, mais n’hésitez pas à tester différents arômes naturels pour trouver celui s’adaptera à l’usage (antimoustique, ambiance romantique, parfumer la maison…) et varier les plaisirs. Les choix varient entre les végétaux (cannelle, pomme de pin, pétales de rose…) et les huiles essentielles (citronnelle, lavande, ylang-ylang…).

Si vous souhaitez apporter un peu de couleur à votre création, utilisez des colorants naturels à base d’huile végétale teintée (avocat, millepertuis, etc.), d’huiles essentielles, de sachets de thé (agrume, fruits rouges…) ou de poudres de plantes colorantes (curcuma, ortie…).

Pour la recette de fabrication, il faudra commencer par préparer le contenant. Pour ce faire, prenez un bocal en verre et percez un trou au milieu de son couvercle. Insérez ensuite un tube creux métallique (5 cm au maximum) en laissant dépasser 1 cm puis fixez le couvercle avec un écrou. Afin préparer la mèche à bougie, prenez une bande de tissu en coton puis pliez-la en deux (sur la longueur) avant de l’enrouler et la passer dans le tube avec 1,5 cm qui dépasse. Placez ensuite le bocal avec les aromates choisis et déposez la mèche accrochée au couvercle. Pour finir, remplissez le contenant d’huile végétale et fermez-le. La bougie sera utilisable après une demi-heure, une fois que le tissu s’est imprégné d’huile.

Fabriquer ses bougies parfumées en cire naturelle, la recette

Si vous préférez une bougie parfumée à base de cire végétale ou animale, les ingrédients nécessaires restent à peu près les mêmes : bocal ou pot en verre, cire d’abeille ou soja, mèche (tissu ou fil de coton), huiles essentielles (avec un point éclair supérieur à 65 °C). Côté matériel, vous aurez besoin d’une casserole et de pics à brochettes en bois.

D’abord, vous devrez faire fondre la cire. Pour cela, insérez les copeaux dans le pot puis placez-le dans la casserole pour un bain-marie. Une fois la cire liquéfiée, retirez le pot et ajoutez les huiles essentielles. Il faudra ensuite tremper la mèche à bougie dans la cire et la maintenir dans le bocal avec les pics à brochettes. La bougie devra se reposer au moins 3 heures dans un lieu frais et se figer avant d’être allumée. Pour ajouter plus de tons à votre création, pensez à utiliser un récipient en verre coloré.

Astuces efficaces pour désodoriser naturellement sa maison

Pour remplacer une bougie parfumée et apporter une senteur agréable à votre intérieur, l’utilisation d’un diffuseur d’huiles essentielles se présente comme une bonne alternative. Pouvant émettre des résidus nocifs, cet accessoire est cependant à employer avec parcimonie puisqu’il peut polluer l’air. Si vous êtes à la recherche d’une solution sans risque pour la santé, sachez qu’il existe des alternatives naturelles permettant de désodoriser la maison sans danger.

Premièrement, il faut impérativement ouvrir les fenêtres quotidiennement afin d’aérer l’air intérieur. Cette habitude est à réaliser absolument même en hiver. Afin d’optimiser l’aération des chambres, sans devoir ouvrir les fenêtres, vous pouvez installer une VMC. Deuxièmement, on passe l’aspirateur fréquemment pour enlever l’odeur de la poussière. Cette dernière a en effet une senteur particulière qui n’est pas toujours appréciée dans une pièce.

Vous pouvez par ailleurs opter pour une pomme d’ambre pour diffuser une odeur fruitée dans l’air. Elle est généralement fabriquée avec une orange piquée par des clous de girofle, mais le fruit peut être remplacé par le citron ou le pamplemousse. Grâce à leur senteur aigrie, ces aliments permettent également d’éloigner les mites.

Les végétaux quant à eux s’avèrent extrêmement efficaces pour éliminer les odeurs désagréables, mais ils possèdent également différentes propriétés bénéfiques au bien-être. L’eucalyptus, outre son parfum atypique, apporte des vertus décongestionnantes et désinfectantes. Vous pouvez par exemple installer un plant d’eucalyptus en intérieur comme objet déco ou placer quelques branches ici et là pour parfumer l’air ambiant.

Bien entendu, on n’oublie pas le pot-pourri. Très esthétique et idéal pour aromatiser la maison sans risque, il peut aussi être fabriqué en toute facilité. Dans cette idée de décoration, rien ne remplace un joli bouquet de fleurs naturelles.