Depuis quelques années, le faux gras intègrent le repas des végétaliens ainsi que des vegan. C’est une alternative bio au foie gras qui est déjà disponible sur le marché. Cependant, il est aussi réalisable à la maison avec des ingrédients simples et biologiques: . Il s’avère que le gout du faux gras ne ressemble pas à celui du foie gras et il possède une autre authenticité et bien plus de bienfaits.

Zoom sur le foie gras

Le foie gras est un abat très apprécié dans la gastronomie française. Il est considéré comme produit de luxe et est utilisé dans diverses préparations culinaires pour des mets savoureux et traditionnels surtout lors de la fête de Noël.  Sur le marché, il est possible de les acheter cuit, mi- cuit ou en conserve. Concernant son conditionnement, il peut se présenter en bocal de verre, en boîte métallique et sous vide. D’ailleurs, le foie gras dispose trois appellations dont foie gras entier, foie gras, et bloc de foie gras.

Sur le plan nutritionnel, il est un aliment très calorique eu égard à sa richesse en graisse. Selon les calculs, 100 grammes de foie gras rapportent à peu près 500 kcal. Le lipide contenu est constitué par 21% d’acides gras saturés ou mauvais graisses, 28% d’acides gras mono-insaturés ou graisses neutres et 3 % d’acides gras polyinsaturés ou bonnes graisses. Étant donné ce profil lipidique, sa consommation doit être modérée et il est préférable de prendre les bio et labellisés.  De surcroît, il est une source considérable de cholestérol dont 1040 mg pour 100 g, une raison pour laquelle les personnes ayant l’hypercholestérolémie doivent les écarter de leur ration journalière. Quoique le foie gras contienne une forte proportion de mauvaises graisses et une infime proportion de protéines, il est par ailleurs une importante source de vitamine A, E, B (B6, B12, B9), de fer et d’autres oligo-éléments (sélénium, cuivre, …).

Comment obtenir du foie gras ?

L’exploitation des oiseaux pour la fabrication de foie gras est une pratique ancestrale datant d’approximativement 4500 ans. Dans sa production, il existe trois espèces de palmipèdes employés à savoir le canard de mulard, le canard de barbarie et l’oie. Ces oiseaux sont choisis en considération de leur capacité à créer une surcharge graisseuse par l’entremise d’une alimentation forcée en grande quantité : appelée le gavage. Avant cette étape, il y a le pré-élevage (démarrage et croissance) qui peut durer 12 à 14 semaines et consiste à préparer les oiseaux.

Le gavage consiste à donner des aliments énergétiques (glucidique) en quantité excessive. Cet engraissement dure 12 jours pour les canards et 16 pour les oies.  Il est réalisé avec un tuyau ou un « embuc » à enfoncer dans la gorge de l’animal deux fois par jour. Cette conduite engendre l’hypertrophie du foie de l’oiseau qui peut développer jusqu’à dix fois de son volume normal. Cette augmentation est due à l’accumulation de réserve hépatique sous forme de lipides.

Généralement, le maïs est l’aliment de base mais il existe des additifs rajoutés dans leur ration entre autres le bicarbonate de soude, le sel cristallisé, les ferments lactiques, et l’huile végétale employée comme lubrifiant. Après la période de gavage convenue, les oiseaux sont amenés dans un abattoir. Seuls les foies exempts de maladies et de bonne qualité sont acceptés à être préparés et conditionnés.

De quoi est composé le faux gras?

Face à la discussion polémique sur le foie gras et ses effets sur la santé, il existe actuellement une autre alternative pour le substituer avec du foie gras végétal. Relativement, le FAUX gras gaia figure parmi les premiers vendus et fabriqués.

Le faux gras s’agit d’un pâté végétal fabriqué à partir de matières premières végétales. Il existe un large panel de recettes mais la base est l’huile végétale et les agents de texture.

La noix de cajou est un ingrédient principal très prisé et employé cru ou cuit. Il y a d’ailleurs l’huile de coco désodorisée, le beurre de cacao, l’huile d’olive qui permettent d’avoir le coté gras. Pour obtenir la consistance semblable à celle du pâté, des agents texturant et liant sont obligatoires. Pour cela, les fabricants font l’usage de pois chiche ou de l’amidon de pomme de terre ou de l’agar agar. Il est de même fréquent d’employer du concentré de tomate, du champignon de paris pour plus de saveur. Comme poudre à lever, il faut utiliser des levures, spécialement issues de malt (levure maltée). De surcroît, le vin blanc est un élément obligatoire. Pour l’assaisonnement, il ne faut pas oublier le poivre, le sel, le curcuma, la coriandre, le girofle, l’échalote, la noix de muscade etc.

Comment préparer du faux gras maison ?

Grâce à l’emploi des ingrédients végétaux, il est possible de préparer du foie gras végétal chez soi. Pour une recette de faux gras à base de noix de cajou et d’huile de coco, voici les ingrédients indispensables :

  • 200 g de noix de cajou
  • 100 g d’huile de coco désodorisée
  • 50 g de beurre de cacao
  • 8 cuillère à café de levure maltée
  • 5 g d’amidon ou de fécule (ou poudre de pois chiche)
  • 60 ml de vin blanc ou rhum brun
  • Du poivre, sel, curcuma,
  • 50 ml d’eau
  • Une cuillère à soupe de champignon (facultative)
  • 2 échalotes

Pour la préparation, la première étape est le trempage de la noix de cajou dans l’eau froide pendant au moins 2 heures puis son égouttage. Pour les champignons et les échalotes, il faut les mixer afin de les réduire en poudre. Concernant la préparation du gras, procéder à râper le beurre de cacao et le fondre avec l’huile de coco au bain marie ou dans un micro-onde.  Après l’égouttage des noix de cajou, mettez-les dans le blender avec l’eau, les fécules, le gras, les épices, le vin, la levure ainsi que les champignons. Mixez-les pendant 4 à 5 minutes jusqu’à avoir une pâte homogène et lisse sans présence de granulées. Après, placez la préparation dans un moule ou une terrine bien huilé. Il est nécessaire de les tasser afin d’éviter les bulles d’air. A la fin, il faut mettre l’ensemble au réfrigérateur pendant 24 à 48 heures et vous pouvez déguster votre gras vegan.

Quels sont les bienfaits du faux gras ?

Le gras vegan est une bonne option si l’on souhaite éviter les mauvaises graisses de foie gras. Non seulement pour les vegan, mais tout le monde peut profiter des bienfaits du faux gras et limiter l’exploitation des palmipèdes. Du point de vue santé, le faux gras un aliment très riche en nutriment. Vu que l’huile d’olive et le beurre de cacao sont des graisses végétales riches en acides gras polyinsaturés et mono insaturés, ils sont d’excellente qualité et bons pour la santé. De plus, le foie gras végétal ne contient aucune trace de cholestérol. Il peut donc être pris par tout le monde souhaitant en consommer. Cette alternative végétale est aussi bénéfique par l’existence de noix de cajou, un aliment considéré comme alicament du fait des nutriments qu’il contienne et ses vertus.

Hormis sa qualité, il est aussi moins cher comparé au foie gras. Le faux gras est trois fois moins exorbitant, ce qui est bien abordable pour tout le budget. Par surcroît, chacun peut rajouter d’autres ingrédients pour avoir un meilleur résultat. Certes il est élaboré à base d’huile végétale mais il est moins calorique car il est bio.