Quand on a les pieds fragiles, sensibles ou avec une morphologie particulière, c’est toujours un casse-tête pour trouver la bonne paire de chaussures confortables et modernes. Voici quelques conseils pratiques pour trouver chaussure à son pied.

Choisir la bonne paire de chaussures : le confort avant tout

Avant de faire le tour des magasins de chaussures pour acheter la nouvelle paire de votre marque préférée, il est préférable de définir les conditions inéluctables pour le confort de nos pieds : la bonne pointure, la bonne hauteur, la bonne matière. Car on le sait, les douleurs aux pieds sont un vrai calvaire. En général, on choisit la mauvaise paire de souliers pour femme parce que nous connaissons mal la morphologie de nos pieds et ses pathologies potentielles. Souvent, on ne tient pas toujours compte des fonctions de soutien et de protection du pied qu’assume la chaussure, au profit de l’esthétique. Tant et si bien que l’on finit par choisir des chaussures de femme trop serrées, trop hautes ou trop plates, aux semelles trop rigides qui ne soutiennent pas les chevilles et les pieds.

Des chaussures adaptées à la morphologie des pieds

La forme dite de pied égyptien implique un gros orteil plus grand par rapport aux autres doigts du pied. Le pied égyptien est souvent victime de l’hallux valgus, déformation osseuse du gros orteil, que nous connaissons par l’appellation oignon. Privilégiez les chaussures qui laissent de l’espace à l’avant-pied afin de préserver le gros orteil : les bouts carrés, les bouts ronds, les ballerines. La deuxième forme est le pied grec où le deuxième orteil est plus grand. C’est la longueur de ce deuxième orteil qui détermine la pointure de la chaussure pour femme. Mal chaussé, le pied grec peut voir son second orteil se recourber en griffe ou en marteau. Enfin, on a le pied romain, aussi appelé pied carré où les trois ou quatre orteils, hormis le gros orteil, sont alignés et de la même longueur. C’est la morphologie de pieds qui est la plus difficile à chausser, mais il est recommandé d’éviter les souliers à pointe effilée ou trop étroite.

Pieds sensibles : attention à la largeur dans le choix des chaussures

Si vous avez les pieds sensibles, accordez de l’attention au maintien afin de prévenir les entorses, le déséquilibre ou bien la compression des pieds. Si vous avez les pieds plutôt fins, veillez à toujours choisir une paire de chaussures qui vous stabilisent pendant la marche. Pour un bon maintien, des baskets montantes, des bottines à lacets, des sandales à brides, ou des ballerines avec élastique. Ne portez pas des talons trop hauts pour éviter que vos fins pieds ne glissent en avant et déstabilisent votre corps. Si vous avez les pieds larges, redoublez de vigilance sur le confort. Priorisez les matières souples comme le daim ou le cuir qui permettent aux pieds de se détendre pendant la position debout et la marche. Bottines, escarpins ou sandales à bouts ronds ou carrés sont l’idéal, ainsi que les mocassins et les chaussures basses. Les stilettos et les escarpins fins sont à proscrire car ils ont tendance à projeter votre poids sur l’avant-pied et compresser les orteils et la voûte plantaire. Enfin, les petits pieds miseront sur les souliers à bouts effilés, les low boots et les mocassins. Pour plus de stabilité et de confort, glissez une semelle supplémentaire dans le soulier, ça peut toujours aider.

Une paire de chaussures qui respecte la silhouette

Pour parfaire le choix des chaussures, tenons aussi compte de la silhouette et de la morphologie de celle qui les porte. Les femmes de petite taille et plutôt minces opteront pour les chaussures à talons fins qui rendent le corps plus longilignes : escarpins et high heels sont les bienvenus dans le dressing! Les ballerines légèrement en hauteur, les baskets et les derbies concordent aussi avec cette morphologie. Les modèles à tiges comme les bottes ou les bottines au-dessus des chevilles sont aussi très élégants avec cette silhouette fine, si leur hauteur n’est pas vertigineuse, ni la forme trop massive. Chez les rondes, les chaussures compensées, les bottes et les bottines sont indiquées car elles galbent les jambes. Les talons carrés et les derbies sont aussi possibles, mais cette fois-ci, à porter avec une robe ou une jupe. En revanche, on évitera d’associer une morphologie ronde et des hauts escarpins. Enfin, les femmes sveltes et grandes ont le plus de choix de chaussures : cuissardes, escarpins, bottes, mocassins, baskets sandales, espadrilles, etc.