Ah l’hiver… La saison de ces gros pulls aux matières très chaudes. Si les manteaux sont indispensables pour l’hiver, les pulls le sont encore plus. Par contre, certaines matières empêchent la plupart de profiter cette atmosphère cocooning à cause du grattouillement. Comme il est dit souvent, plus un pull est chaud, plus il gratte. Par ailleurs, vérifiez surtout si vous n’êtes pas allergique aux fibres naturelles. Certaines personnes sont susceptibles à ces matières irritantes qui sont : la laine, l’alpaga, le cachemire et l’angora. Aucune des astuces proposées : une trempette à la congélation ni une douche froide vous aidera si vous êtes allergique. Mais les tricots en acrylique sont là pour vous tenir chaud pendant l’hiver. Cette sensation d’inconfort est agaçante, mais il est hors de question d’abandonner les pulls doudou juste pour cette raison. Par contre, il y a des astuces efficaces et 100% naturelles pour en finir avec ce fléau.

Pourquoi les pulls grattent-ils ?

Ce sont les écailles des fibres rigides des laines utilisées qui sont les raisons de cette démangeaison incessante. Cette rigidité varie en fonction du diamètre des fibres : les fibres fines sont plus souples et douces. Cette finesse dépend également des animaux originaires de la laine, de son âge et de la manière dont elle est fabriquée et traitée.

Les pulls sont faits à partir des laines, mais le degré de grattouillement est différent selon les laines utilisées. Les fibres fines et souples ont un diamètre au-dessous de 16,5 micromètres et les laines grattent quand elles ont un diamètre supérieur à 28 micromètres.

Parmi ces laines :

  • La laine de mouton dont les fibres ont un diamètre compris entre 30 et 80 micromètres. Elle est idéale pour fabriquer les vêtements chauds grâce à sa résistance à l’humidité. Son côté rude donne une sensation d’inconfort et des fibres synthétiques ou naturelles y sont ajoutées afin d’adoucir le pull ;
  • La laine d’agneau avec des fibres plus courtes est prélevée des agneaux six à sept mois ;
  • Les pulls faits à partir du mohair de la chèvre d’angora sont susceptibles de gratter si les fibres ne sont pas vrillées puisque les fibres ont un diamètre de 20 à 40 micromètres ;
  • L’angora issu des poils du lapin angora et se lave à main avec une eau tiède et du shampooing doux. Il ne faut surtout pas tordre ou essorer les pulls faits à partir de cette matière, car cela risque de les déformer définitivement ;
  • L’alpaga se lave à la main et du shampooing doux. Vous pouvez par contre essorer les pulls doucement sans les tordre ;
  • Le cachemire se lave en machine avec une lessive délicate ;
  • La vigogne.

Un petit tour au congélateur

Aussi bizarre que cela puisse paraître, mettre un pull dans le congélateur est une méthode efficace pour l’adoucir. Les températures basses agissent sur les mailles du pull en les resserrant et les démangeaisons diminuent ensuite. Ceci est l’astuce idéale pour les femmes qui n’ont pas assez du temps parce qu’elle demande peu d’effort et moins de temps.

Un procédé simple :

  • Mettez le pull en laine dans un sac de congélation ou un sac plastique ;
  • Mettez le sac dans le sac pendant 2 à 3 jours. C’est long, mais les bonnes choses prennent du temps ;
  • Après ce délai, sortez le sac du congélateur ;
  • Laissez le pull se décongeler jusqu’à la température ambiante avant de l’enfiler ;
  • Séchez le pull ;
  • La magie a fonctionné, car maintenant votre pull est doux et ne gratte plus comme avant.

Cette technique est testée et approuvée par de nombreuses personnes. De plus, aucun matériel en particulier n’est nécessaire. Ce petit passage au froid permet également d’éliminer toutes ces bouloches agaçantes.

Un lavage avec des produits adoucissants

Savez-vous que les produits maison comme la glycérine et le vinaigre blanc ont une action adoucissante ? Une astuce de grand-mère très appréciée et recommandée par la majorité des internautes en utilisant des adoucissants maison.

Ce qu’il faut faire, c’est :

  • Ajoutez deux cuillères à café de glycérine ou deux cuillères à café de vinaigre blanc à l’eau de lavage. Peu importe votre méthode de lavage : machine à lavage ou main ;
  • Ensuite, procédez à un second lavage dans de l’eau froide parce qu’elle est réputée pour ses vertus magiques. Laissez tremper pendant 20 minutes ou plus si vous n’êtes pas pressé pour éliminer les odeurs de vinaigre ou de la glycérine ;
  • Enroulez-le à plat dans une serviette-éponge. Laissez se sécher à l’air libre et à l’abri du soleil.

Une technique adoucissante pour tous vos vêtements en laine : écharpe, chandail, cardigan… Attention à ne pas le tordre ni le mettre sur un cintre pendant le séchage pour éviter une quelconque déformation.

Ce qu’il faut faire pour entretenir un pull

Les choses perdurent quand vous prenez soin d’elles. C’est pareil pour les pulls en laine. Pour profiter de sa chaleur l’année prochaine, il faut en prendre soin. Ces fibres délicates nécessitent un entretien spécial.

Sur l’étiquette des pulls, vous trouvez des instructions à respecter concernant le lavage. Même les lave-linges de nos jours sont équipées d’un programme « laine/lavage à main » pour garder votre pull en bon état. Si vous ne disposez pas d’une lessive spéciale pour les laines, quelques gouttes d’après-shampooing pour bébé sont suffisantes. Attention à ne pas frotter pendant le lavage. Des tapotements suffisent pour le rendre propre à nouveau.

Mouton, lama, chèvre, lapin… Peu importe l’animal résultant les fibres de votre pull, il est formellement interdit de le faire bouillir. La laine est susceptible aux variations de température et il est toujours préférable de les laver à une température inférieure à 30°. Une tache rouge sur votre pull blanc est déplaisante. Lavez vos pulls l’un après l’autre pour éviter un gros mélange de couleurs en prenant soin de changer l’eau de lavage à chaque fois.

Il faut également éviter de tordre ou d’essorer un pull pour le sécher. Un enroulement dans une serviette-éponge avant de le sécher à l’air libre suffit pour éliminer l’excès d’eau. Ces manipulations sont à proscrire pour les pulls en laine : repassage, un séchage directement au soleil ou sur une quelconque source de chaleur… Les pulls attirent les mites. Ces petites bêtes sont inoffensives, mais elles risquent de dévorer tous vos vêtements rangés au fond du placard sans être pris d’assaut. Des moyens simples, économiques et écologiques sont à imposer pour les éliminer. Une substance odorante comme des feuilles de géranium, des brins de lavande ou de l’alcool de camphre les fera fuir.

Les pulls en laine et les tâches

Des taches de vin rouge ou de café sur votre pull en laine préféré ? Pas de panique, voici ce qu’il faut faire. Pour les taches de vin rouge, ils disparaissent après être immergées dans du lait tiède. Les taches de café quant à elles, s’enlèvent facilement après un frottement avec un linge imbibé d’un mélange spécial : ammoniaque, de la glycérine et d’eau. Qui a envie d’avoir une tache de chewing-gum collé sur ses vêtements ? Placez un glaçon sur la tâche pendant quelques minutes et retirez facilement le chewing-gum.

Vous vous êtes blessé pendant la préparation des repas de Noël et votre pull préféré en a pris un coup. Mettez l’eau froide dans une bassine et ajoutez-y un cachet d’aspirine. Les taches de sang s’enlèvent facilement après avoir fait un tour dans ce mélange.