De nombreux accessoires permettent à un homme d’obtenir le look stylé et moderne qu’il souhaite. Parmi eux, il y a l’incontournable cravate.  Découvrez ici quel costume correspond à quelle cravate et quelles situations exigent quel code vestimentaire ?

Cravates de couleur unie

Les cravates unies sont disponibles dans toutes les nuances et dans de nombreux tissages. En tout état de cause, la cravate simple facilite la combinaison. La simple cravate bleu foncé en soie jacquard était l’euphémisme de l’icône du style Gianni Agnelli.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : oui, par exemple en bleu marine ou en rouge vin.

Dîner chic : oui, même dans des tons plus clairs.

Le moment festif de la journée : oui, par exemple dans des tons bleus et rouges atténués.

Un look de week-end bien soigné : oui, comme dans le brun rouillé ou le vert.

Cravates rayées

Les cravates rayées indiquent que leur porteur a un sens de la culture vestimentaire anglo-saxonne, tout en permettant à l’homme habillé de façon conservatrice de montrer son profil par des combinaisons de couleurs vives et audacieuses.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : oui.

Lors de réunions importantes : plutôt dans des combinaisons de couleurs discrètes.

Dîner chic : oui. Toutes les couleurs sont possibles.

La fête du jour : oui, mais sur un ton plus discret.

Un look week-end bien soigné : oui, dans les combinaisons de pays avec le vert, le bordeaux, le brun ou le jaune.

Cravates en pointillé

Un méga classique. Plus le point est gros, plus il est audacieux. Les combinaisons de couleurs classiques sont les points blancs sur le bleu foncé ou le rouge vif, et pour l’été également de petits points blancs sur le rose ou le jaune clair.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : oui, par exemple en bleu foncé ou en noir avec des points blancs.

Dîner chic : oui, selon la saison, avec un fond plus clair.

La fête du jour : oui, mais seulement avec des points fins sur un fond sombre.

Un look week-end bien soigné : non.

Motif cachemire

Le cachemire est considéré comme typiquement britannique, mais le motif cachemire est en fait originaire de l’Orient. Les symboles de fertilité tourbillonnants et sauvages fonctionnent mieux sur la soie mate et poudreuse. Pour les entreprises, ces motifs conviennent dans des variations assez discrètes et dans des teintes de base adaptées aux affaires, comme le rouge vin ou le bleu foncé. Les cachemires dans des tons de brun, de vert ou de jaune se marient bien avec la veste de sport.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : uniquement dans des versions discrètes.

Dîner chic : oui, même avec des tons de rouge et de jaune vif.

Fête : oui, mais mieux avec des couleurs discrètes.

Un look de week-end bien soigné : oui, parce que c’est le véritable domaine de ce modèle.

Motifs géométriques

Des liens avec des motifs géométriques. Les machettes sont si habilement tissées qu’elles semblent presque tridimensionnelles, d’autres vacillent étourdiment. De tels effets éblouissants transforment les motifs géométriques en accroches, mais il ne faut pas s’attendre à ce que votre homologue à la table des négociations porte des motifs trop hypnotiques.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : oui, mais avec un design discret.

Dîner chic : oui, mais seulement des variétés discrètes qui ne distraient pas l’autre personne.

Occasion festive du jour : oui, par exemple avec un fond argenté.

Un look de week-end bien soigné : non.

Cravates à motifs

Les cravates à motifs sont disponibles dans toutes les saveurs, du kitsch à l’art. Ceux qui aiment ces liens doivent les choisir avec soin. Un cactus géant en vert vénéneux peut être drôle, dans la vie professionnelle, il provoquerait des regards sceptiques.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : mieux vaut ne pas le faire.

Dîner chic : oui, mais avec un motif pas trop évident.

Fête : non.

Un look de week-end bien soigné : non.

Modèle de fantaisie

Floral, organique, petit ou grand, le créateur de mode peut vraiment se défouler avec les motifs fantaisistes. C’est pourquoi le terme cravate de créateur a des connotations négatives chez les amis de la garde-robe classique. Après tout, nombreux sont les designers qui ne veulent qu’une chose par-dessus tout avec leur design : attirer l’attention. Les conservateurs qui portent des cravates veulent généralement éviter cela.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : pas dans les industries conservatrices.

Dîner chic : oui, tout ce que vous voulez.

Fête : non.

Un look de week-end bien soigné : non.

Cravates tartan

Un terme large, car il y en a des centaines. Les Italiens les portent aussi avec leurs sombres costumes d’affaires. De l’autre côté de la Manche, ce serait un faux pas, car là-bas, les cravates en tartan sont réservées à la vie à la campagne. Dans ce pays, elle est le signe d’un sentiment d’individualité.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : oui, mais seulement des tartans tranquilles, comme montre noire.

Dîner chic : oui, même dans des couleurs vives.

Fête : non.

Un look week-end bien soigné : oui, de préférence dans des tons naturels et terreux.

Cravates tricot sacco

On trouve de nombreux motifs de sacco, la plupart sous forme de tissu jacquard. Comme ils sont très agités, ils sont particulièrement adaptés à la combinaison avec des chemises unicolores et des costumes à grands motifs. Un exemple classique : une cravate grise à glencheck sur une chemise blanche et un peigne gris foncé à rayures.

Que dit le code vestimentaire ?

Bureau : sur fond bleu, rouge vin ou gris argent, avec un petit dessin.

Dîner chic : oui, dans des couleurs similaires à celles utilisées au bureau.

L’occasion festive du jour : oui, par exemple un beau glencheck ou un Pepita chatoyant.

Un look de week-end bien soigné : oui, mais sur un fond marron ou vert avec un motif plus grand.